Les coups de cœur d' Enfantillages !

Tout nouveau tout beau

Déploie ton jeune courage, enfant !

Et aussi sur anchor, apple podcast, spotify etc

  • Instagram
  • Spotify Icône sociale
  • SoundCloud sociale Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

25 mars 2020

on s'évade au Japon, terre résiliente s'il en est et l'on célèbre la vitalité du Verbe et du livre

Retrouvez la chronique de Rémi Mon livre préféré sur Je n'existe plus de Béatrice BOTTET, éd. SCRINÉO.

La Traversée du temps

De TSUTSUI Yasunaka, traduit du japonais par Jean-Christian BOUVIER

collection Neuf Poche, éditions de l’Ecole des Loisirs, dès 9 ans.

Kazuko est une brillante élève de troisième et selon la coutume dans l’archipel, elle reste à tour de rôle après les cours pour nettoyer le collège désert. Soudain, un bruit de verre brisé au fond de la salle de sciences nat. Un liquide qui sent la lavande, une forme humaine insaisissable. Masaru et Goro, ses deux copains de classe, retrouvent Kazuko inanimée sur le sol. Quand elle s’éveille, la voici devenue vaticinatrice : elle prédit l’avenir mais pas plus que Cassandre, ne peut ni empêcher les catastrophes, ni être crue. On est dans les années 2660 et « le développement des connaissances scientifiques a paradoxalement créé de nouvelles formes d’ignorance, creusant l’écart entre les chercheurs et le reste de la population ». Toute ressemblance avec des faits réels etc…

Natsuko no Sake

De OZE Akira, traduit du japonais par FUJIMOTO Satoko

 éditions VEGA, dès 12 ans.

Natsuko, héritière d’une maison de sake plus que centenaire, reprend le flambeau et décide de donner vie au rêve de son frère adoré récemment décédé. Elle quitte son job dans la pub à Tokyo et ressuscite la culture du Tatsu-Nishiki, ou «  Dragon merveilleux », riz légendaire apte à produire le meilleur sake. Ce manga seinen, destiné à l’origine aux jeunes hommes, excelle, avec son trait hyper réaliste, à rendre palpitant ce retour à la terre,  à la fois typiquement nippon et universel tant les problématiques rurales – lutte pour le bio, désert sentimental, indigence, sont les mêmes chez nous. Quand «  je me sens tout agité, dit l’un des personnages. J’ai envie de contempler (une) rizière toute la journée ». Pas mieux !

10 contes du Japon

De Rafe MARTIN, traduit de l’anglais (États-Unis) par Robert GIRAUD

illustré par Fred SOCHARD, éditions FLAMMARION JEUNESSE, dès 10 ans.

«  Ceci est pour toi, voyageur,/Pour que tu saches combien de choses sont illusoires », prévient en exergue un extrait d’une pièce de théâtre Nô. C’est dire si le culte de l’Invisible et ses avatars fantomatiques imprègne les 10 contes du Japon réunis par l’auteur américain Rafe MARTIN, qui reconnaît s’être inspiré des travaux de Koizumi Yakumo alias Lafcadio Hearn, écrivain irlandais devenu japonais après avoir épousé une fille de samourai. «  Ne savez-vous pas que tous les êtres vivants sur terre sont vos frères et vos sieurs, et que vous devez être compatissants pour eux ? », rappelle Urashima Taro, libérant une tortue des mains sadiques d’une bande de galopins. Gare à ceux qui ne respectent ni les arbres, ni les poissons, ni les grues, racontent ces récits animistes. Malheur aussi à ceux qui ne savent garder un secret. Le sublime conte de Ho-ichi le Sans oreilles rapporte que pour conjurer la mort, on peint, comme dans The Pillow Book de Peter Greenaway, un texte sacré sur le corps du prêtre. Quelle plus belle démonstration du pouvoir des mots ?

« Déploie ton jeune courage, enfant, c’est ainsi que l’on s’élève jusqu’aux astres ».
L’Énéide, IX, 641 de Virgile

Les mots justement, chaque année, le Printemps des poètes les célèbre. Initialement programmée jusqu’au 23 mars, sa 22 e édition s’était placée sous le signe du courage. « Déploie ton jeune courage, enfant, c’est ainsi que l’on s’élève jusqu’aux astres », conjurait Virgile dans l’Enéide.

Cette témérité de la langue, cette vitalité du Verbe, l’édition jeunesse aussi s’en fait l’écho.

L’Herbier philosophe

D’Agnès DOMERGUE et Cécile HUDRISIER

éditions GRASSET JEUNESSE, tous âges.

Cet Herbier célèbre la beauté de ces plantes, dont les noms, déjà – pensée, éphémère, immortelle - sont des promesses de poésie.

Honneur à l’œillet du poète, bien sûr, qui inspire au duo un koan japonisant, forme brève et méditative : « La nuit, le jour, peu importe. La fleur offre son art à qui sait l’accueillir. Même son absence est un poème. » «  L’éphémère a vécu toute sa vie. Du début à la fin. Quelle est la durée d’une vie ? » Le myosotis, dont le nom, en beaucoup de langues est «  ne m’oublie pas ! » (Das Vergissmeinnicht en ancien allemand) nous interroge :

« Quels souvenirs as-tu de tes instants oubliés ? » quand le compagnon blanc, aussi appelé silène à grandes feuilles, poursuit la méditation : « Parfois, la solitude t’accompagne. Tu es son compagnon. Mais que devient-elle sans toi ? ».

La Grande Fabrique de mots

D’Agnès de LESTRADE, illustré par Valeria DOCAMPO

éditions ALICE JEUNESSE, dès 5 ans.

«  Il existe un pays où les gens ne parlent presque pas. C’est le pays de la grande fabrique de mots ». Jour et nuit, sortent des machines des mots aussi variés que le langage, des mots précieux qui s’achètent à prix d’or. Les mots sincères de Philéas iront-ils droit au cœur de Cybelle ? Pour ses dix ans, Alice Jeunesse réédite ce si bel album en ode à ces mots qui nous relient.  

Dessine-moi une histoire

D’Olivier DUPIN, illustré par Geneviève DESPRÉS

éditions MIJADE, dès 3 ans.

«  J’en ai marre d’être abandonné dans la forêt et d’aller chez l’ogre mangeur d’enfants ! ». C’est la révolte des personnages de contes ! Le Petit Poucet, mais aussi Cendrillon, le Chaperon Rouge, les loups, les fées et aussi les monstres exigent de l’enfant lectrice qu’elle corrige Charles Perrault et les frères Grimm. C’est ainsi, sans doute, que naissent les vocations…

Guide de survie dans la jungle

De SHUO Hao, éditions 4048, dès 5 ans.

Le livre, toujours lui, est au centre de cette BD sans paroles. Il est tombé du sac d’un randonneur et une créature de la jungle le ramasse. Evidemment, cet  concentré de civilisation lui est, comme à nous tous, indispensable. Un recours en toute occasion, ici morsure du serpent ou du soleil. Comble du paradoxe au carré, un brin de poésie et la bestiole verte et muette métamorphose la fleur en douche portable et la luciole en lampe frontale, faisant de ces bêtes objets utilitaires des ready-made de toute beauté.

Au lit petite baleine

De Bàrbara CASTRO URIO, éditions SALTIMBANQUES, 0-3 ans.

« Une toute petite baleine grise est née dans ce livre ». Elle dévore les pastilles de couleurs, et grandit jusqu’à devenir une baleine bleue. Elle ne tient plus dans ton livre ! Au lit petite baleine ! Un adorable album tout carton qui invite les plus petits à faire le tour du cadran…

© 2018-2020 by Florence Dutheil 

© Enfantillages le magazine des livres pour enfants & ados qui s'écoute et qui se lit

Deux fois par mois, les 2e et 4e mercredis du mois, pleins feux sur la littérature jeunesse ! 

Quels livres lire et offrir ? Les conseils de lecture de Rémi dans mon livre préféré.

Les nouveautés du rayon jeunesse dans tout nouveau tout beau.

Qui sont ces hommes et ces femmes qui font les livres et les font aimer ? interviews et reportages dans le micro en balade.

Tous les textes et sonores sont signés Florence Dutheil.

 enfantillages-mag@outlook.com

Aucune reproduction autorisée sans accord de l'auteure.

Mentions légales. Politique de confidentialité

 Quelles nouveautés au rayon jeunesse ? Quel livre pour mon enfant, mon ado ? 

  • Instagram
  • SoundCloud sociale Icône
  • Spotify Icône sociale
  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now