© 2018-2020 by Florence Dutheil 

© Enfantillages le magazine des livres pour enfants & ados qui s'écoute et qui se lit

Deux fois par mois, les 2e et 4e mercredis du mois, pleins feux sur la littérature jeunesse ! 

Quels livres lire et offrir ? Les conseils de lecture de Rémi dans mon livre préféré.

Les nouveautés du rayon jeunesse dans tout nouveau tout beau.

Qui sont ces hommes et ces femmes qui font les livres et les font aimer ? interviews et reportages dans le micro en balade.

Tous les textes et sonores sont signés Florence Dutheil.

 enfantillages-mag@outlook.com

Aucune reproduction autorisée sans accord de l'auteure.

Mentions légales. Politique de confidentialité

 Quelles nouveautés au rayon jeunesse ? Quel livre pour mon enfant, mon ado ? 

  • Instagram
  • SoundCloud sociale Icône
  • Spotify Icône sociale
  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
Mon livre préféré

22 mai 2019

La chronique de Rémi dans Enfantillages !

Rémi, 9 ans, parle de ce qu'il a lu et aimé dans  enfantillages!         

La Curieuse Histoire d'un chat moribond et Une autre histoire curieuse d'un chat moribond de Marie-Renée LAVOIE, collection Deuzio, éditions ALICE, dès 10 ans.

C’est l’histoire de Ti-Chat, un matou « spécial » qui a gardé la taille d’un mulot. Un jour, il commet l’imprudence de s’éloigner de la ferme, en poursuivant une mouche « jusque dans les tréfonds de la forêt », et il se perd. Il marche « deux ou trois millions de kilomètres » sans s’arrêter, jusqu’à arriver en Australie. Enfin, c’est ce qu’il croit. En réalité, il est resté au Québec et n’a sûrement parcouru que quelques kilomètres - ce qui est quand même beaucoup pour un petit chat ! Bref, il a eu peur, il a eu faim, et n’a trouvé à manger que de « microscopiques araignées qui fondent sur la langue, comme des flocons de neige ».

Alors quand une petite campeuse le recueille et lui  donne quelques gouttes de lait, en le voyant si maigre et si faible, elle le croit mort. Heureusement, il rassemble ses dernières forces pour prononcer un faible « ‘’ Mi ‘’. Un son, une note, toute une vie », qui prouve à l’enfant qu’il est encore en vie. La fillette convainc ses parents d’adopter Ti- Chat. « Une espèce de pâte odorante sublime (…l’) a ressuscité net. – C’est du thon, a dit la petite ».

A partir de ce moment-là, Ti-Chat n’a plus qu’à ronronner, avec sa « pompe qui se met en marche pour éponger les grands débordements affectifs ». Le gros dur du quartier n’a pas cette chance. Ses humains l’ont abandonné et il est si amoché par les combats de la vie dehors qu’on l’appelle « Prémaché ». L’auteure l’a dessiné comme gribouillé alors que les humains sont en bonshommes allumettes. Ti-chat frôle la mort plusieurs fois – il faut dire qu’il est cardiaque et risque une crise à chaque grande émotion - mais heureusement, les araignées, qu’il a définitivement arrêté de manger, sont toujours là pour le sauver. Elles sont organisées en super commando, « l’unité spéciale d’arachno-intervention, l’USA ».

Dans le tome 2, on retrouve Ti-Chat et sa bande au moment du départ en vacances de la fillette et de ses parents. La famille retourne camper dans la forêt où Ti-Chat a été adopté l’année d’avant. Le micro chat embarque clandestinement dans la voiture parce qu’il veut partir à la recherche de sa maman. Tout un tas d’animaux loufoques vont l’y aider : un ver de terre oto-rhino nommé Glu(e), un cardinal qui joue les figurants saisonnier, Johnny le caribou…  Tous parlent la langue internationale, le goéland.

Il ne faut pas se fier au titre : c’est un livre extrêmement drôle ! Signalons en particulier les scènes coupées à la fin de chaque volume. On fait semblant d’être sur un tournage avec des comédiens qui jouent les personnages, improvisent, bafouillent, demandent au dialoguiste de changer leurs lignes : « Mais il n’y a pas un parent qui va laisser ses enfants lire ça, voyons ! ». 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now